La racine liqu désigne le fluide, l'eau, d'où le mot "liquide". Délinquant appartient à cette famille latine, mot très suggestif (cf dissolu). Une forme en est dérivée par l'insertion de l'infixe n d'où linqu. Celle-ci prend le sens de abandonner (laisser derrière soi, délaisser).

Ne devient-on pas délinquant parce que l'on est abandonné par manque d'attention, d'aide, d'espoir et de chaleur humaine?

La racine suggère une autre interprétation, moins humaniste mais qui résulte de la situation précédente : de même que l'on fuit, s'échappe comme le fait l'eau, le délinquant commet un délit quand il se dérobe à ses responsabilités.

Délayer, de la même famille que liquide, signifie à l'origine clarifier, filtrer, rendre plus clair un fluide : cette considération ne doit néanmoins pas s'avérer un prétexte pour délayer, diluer à l'excès la responsabilité du délinquant.

Je n'en dirait pas plus sur le sujet, car l'on pourrait m'accuser d'être tendancieux et surtout prolixe (littéralement "qui s'écoule, s'épanche en avant") ...

M.M.