En 877, le village est connu sous le nom de Scabrona , mot dérive du latin scaber qui a 2 acceptions :

1) inégal, bossué, rude

2) crasseux, sale, malpropre .

Allusion au relief de collines qui l'entoure ou à la mauvaise réputation de ses habitants (cf scabreux)?

Évolution phonétique : comment est-on passé de Scabrona à Échevronne?

L'évolution du latin au français est intéressante, car conforme en tout point aux règles de la phonétique. Voici comment l'on peut décomposer celle-ci :

 - Le s à l'initiale , suivi d'une consonne( sc, sp, st), s'est effacé en français, mais après le développement d'un e prosthétique (1)

Ex : scala, "échelle"

- Le c se retrouve en position initiale : placé devant un a latin, il a pris en français le son de la constrictive sourde ch.

Ex : caballu, "cheval"

N.B.: le a initial de Scabrona, derrière la gutturale c, s'est affaibli en e ("voyelle neutre") tandis que le o fermé, suivi de la nasale n, s'est un temps nasalisé, la prononciation étant alors on-ne (ce dont rend compte l'orthographe actuelle par n redoublé)

- reste le groupe consonantique br : précédé d'une voyelle, il passe en français à vr (de même que le groupe pr)

Ex : labra, "lèvre"

- Le a terminal, atone, suit la règle générale : il s'amuït et devient e caduc

Ex: porta, "porte"

                                                                                       Michel Moriame

(1) prosthétique (adj.) : relatif à une prosthèse = "posé devant" (addition d'une lettre ou d'une syllabe non étymologique au commencement d'un mot sans en changer la valeur). C'est avec une prosthèse que le français a fait "espérer" du latin sperare