Ci-dessous, la carte montrant l'étendue de la zone de chasse silencieuse consécutive au rachat par un certain M. Ravier, un dijonnais, de propriétés incluant les Rentes de Chamerey et des Ecotois, lieux traditionnels de randonnées, quasiment mythiques, où sont passés tant de nos aînés.

Carte de la zone présumée (près de 5 km de long!), incluant notamment le GR7 et le "Jean Sage" 

Cliquer sur la vignette pour agrandir

Chamerey_1

Il importe de parvenir à modifier la législation pour mettre un terme à la main-mise du privé sur de vastes espaces naturels, sans contre-partie et au détriment de l'intérêt général, plus ou moins préservé jusqu'alors, par la "retenue" des  propriétaires historiques. La menace se précise par la tentation grandissante d'investisseurs fortunés, à la recherche de placements sûrs, de capter les grands domaines forestiers. Des remembrements, en quelque sorte, car, ce qui devient intolérable, c'est justement cette concentration qui risque, à terme, de nous interdire le parcours de vastes territoires. Il s'agit, dans cette situation critique, d'élaborer un nouveau concept, celui d'un "droit opposable " à randonner. Faut-il accepter la législation actuelle sans tenter de la faire évoluer, comme s'en accomodent trop de nos représentants sensés nous défendre. Soyons en tout cas d'ores et déjà reconnaissants au Maire d'Urcy qui nous soutient au lieu de capituler sans même combattre. Nous essayerons de vous tenir au courant des actions qui pourront être menées (pétition, manifestation). Nous n'avons guère d'autres choix que d'accepter le pire ou de réagir.     M.M.

Pour plus de détails, se reporter au texte de Christian Paris, Maire d'Urcy :  Projet_de_lettre_des_elus