Les orchidées d’Europe ont la même structure que celles des zones tropicales dont la plupart sont grimpantes ou épiphytes.

Elles ont 3 pétales dont l’inférieur, plus grand et souvent plus coloré, est le labelle ainsi que 3 sépales, l’un supérieur et les 2 autres latéraux.

Les parties mâle et femelle sont regroupées, formant un ensemble appelé gynostème. Les grains de pollen, minuscules, sont réunis en 2 boules : les pollinies. Le genre Orchis a la particularité d’être muni d’un éperon plus ou moins long, orienté de diverses façon. Il contient le nectar qui va attirer les insectes pollinisateurs.

L’ ophrys à l’inverse, en est dépourvu et utilise un leurre pour assurer la fécondation par les mâles de certaines espèces d’hyménoptères : le labelle prend la forme d’un insecte femelle et la plante émet des phéromones.

L’orchidée ne peut se développer que grâce à sa symbiose avec un champignon dont le mycorhize reste indispensable.

L’on trouve l’orchis mâle (Orchis mascula) sur les pelouses sèches des rebords de la combe d’Arvaux. C’est l’une des orchidées les plus précoces (avril-juin).

Orchis mâle Lantenay 2

Plante assez petite ; 3-5 feuilles basses oblongues étroites, souvent tachetées ; tige souvent pourprée avec plusieurs feuilles engainantes dans la moitié inférieure ; sépales latéraux étalés vers le haut, comme des ailes ; sépale supérieur et pétales formant un capuchon ; labelle (5mm), plutôt losangé, trilobé, avec le lobe central presque carré, parfois échancré, avec quelques petites taches dans le centre blanchâtre. Éperon en forme de phallus et pointé vers le haut.

 

Orchis mâle - dessin

Sur le territoire de la commune de Lantenay, l’on trouve également :

  • Céphalanthère pâle (Cephalanthera damasonium), à feuilles étroites (C. longifolium)

  • Épipactis poupre noirâtre (E. atrorubens), à feuilles plus larges (E. helleborine)

  • Neottie nid d’oiseau (N. nidus-avis)

  • Listère à 2 feuilles (Neottia ovata)

  • Orchis à 2 feuilles (Platanthera bifolia)

  • Orchis moucheron (Gymnaderia conopsea)

  • Orchis pyramidal (Anacamptis pyramidalis)

  • Ophrys mouche (O. insectifera)

  • Orchis brûlé (Neotinea ustulata) ; Orchis tacheté (Dactylorhyza maculata : la seule de la commune à pousser en milieu humide)

  • Orchis bouffon (Anacamptis morio)

  • Orchis militaire (O. militaris)

 

Pour mémoire : espèces rares ou très localisées 

Céphalanthère rose (C. rubra) : très rare, sur les talus ensoleillés.

Épipactis de Müller (E. muelleri)

Godyère rampante (Goodyera repens : rare et minuscule, sous les pins)

Ophrys abeille ( O. apifera) ; Ophrys petite araignée (O. aranea)

Orchis bouc (Himantglossum hercinium) ; Homme pendu (Orchis anthropophorum) ; Orchis pourpre (O. purpurea) ; Orchis singe (O. simia : plante très rare sur la commune mais aussi sur l’ensemble du département)