St Bernard -musée Dijon

Le jeune "Saint-Bernard écrivant" (17e s.), tableau du peintre Philippe Quantin, né à Dijon. Modelé encore arrondi et profil "aérodynamique"

St Bernard

Saint-Bernard dans sa maturité.

Cadre large avec angle mandibulaire bien marqué, menton volontaire et forte tonicité, d'où beaucoup d'énergie.

Les pommettes, saillantes en partie haute, sont bien marquées, signalant un tempérament fougueux et passionné, néanmoins bien maîtrisé (sillon naso-labial, nez rétracté-bossué, tempes creuses, bouche charnue et ferme).

Cette force globale s'exprime par la volonté spirituelle : front vaste, incliné et harmonieux, grands yeux très expressifs, néanmoins enfoncés, avec muscle préseptal bien marqué. Le regard douloureux, voilé d'une certaine tristesse, semble porter vers l'infini.

L'ensemble de ce visage révèle un être indomptable, animé d'un charisme exceptionnel.

geoffroy1146bernard16eboispeintcathtroyes

Saint-Bernard âgé, dont le visage est amenuisé par les privations.

(Peinture sur bois du 16e siècle de la cathédrale de Troyes)

Dans un souci d'esthétisme, l'on peut observer la rectitude de l'arête du nez, tendance de l'artiste "d'enjoliver" l'apparence du personnage : un nez parfait, à l'image du Saint.

Statue de St Bernard-Fontaine-église

Statue d'Antoine Le Moiturier (15e s.)

"Le sculpteur construit ses figures selon des formes géométriques très simples, qu'il juxtapose les unes aux autres : triangles, rectangles et cercles. Ce parti pris est souligné par l'extrème simplicité du drapé" (Encyclopædia Universalis)

St Bernard-Fontaine-église

Certes, la plus belle statue de Saint Bernard, mais non la plus fidèle... 

Le visage encore poupin révèle  une bonne ressource énergétique, encore préservée du mode de vie ascétique (n'évoque-t'-il pas l'image publicitaire du moine bon vivant?).

 L'on y retrouve les caractéristiques de l'exécution du sculpteur : visage n'exprimant aucun sentiment particulier, tout rond, yeux petits, bouche fine et joues bien pleines.

                                                                

                                                                      Michel Moriame