Le Grand Bombyle au repos sur le tarmac.

Grand Bombyle

Tel un "avion-renifleur" muni de sa longue antenne, il ne tardera pas, après quelques vols géostationnaires, à fondre sur une fleur pour aspirer son nectar. Apparaissant tôt en saison, il affectionne particulièrement les primevères et les glécomes (lierre terrestre).