Le descriptif touristique attire l'attention sur le rond point central d'où rayonnent 16 allées. Aux angles du Parc et à mi-distance de ceux-ci , de "petits soleils satellites" sont reliés au rond-point central par les 8 principales allées qui sont dans l'alignement de la Rose des Vents.

Mais pourquoi 16 allées et non 14? Pour préserver le plan, le choix devait se porter sur 8 ou 16. L'élève préféré de Le Nôtre opta pour le nombre supérieur.

Plan_Parc 

 Mais la curiosité m'incita à décrypter une symbolique plus aboutie, plus créative : en décomptant les parcelles délimitées par l'intersection des allées de chaque cadran, j'en trouvais 14 d'où mon admiration pour cette mise en œuvre ingénieuse. Hélas, je devais déchanter : j'appris que la piste cavalière permettant de faire le tour du Parc n'existait pas à l'origine. Celle-ci tout au plus, pouvait être considérée comme un cercle plus large, réplique du rond-point central, une onde se propageant, contribuant à cette évocation de puissance. Il n'en demeure pas moins que cette découpe en 14 parcelles inégales semble en quelque sorte éclairée par le rayonnement bénéfique de Louis XIV sur toutes les terres de son royaume, petites ou grandes ...

Temple_d_amour

En 1965, ce temple d'amour du 17e s. provenant du Château de Bierre-les-Semur, fut remonté dans le Parc à l'intersection de 5 allées (se reporter au plan). Malheureusement, comme on peut le constater, la 5e allée, celle parallèle à l'Ouche, a été récemment supprimée.

J'en ai conclu de façon plus triviale que parfois l'on s'illusionne et qu'il est vain de trouver une raison à tout. Autre réflexion que m'a inspiré cette déconvenue : le propre d'une œuvre d'art n'est-il pas qu'on puisse lui trouver des significations auxquelles l'auteur lui même n'avait pas pensé, gage de sa pérennité. Ainsi prend-on plaisir à relire certaines œuvres dont la profondeur nous surprend, découvrant d'autres facettes à leur richesse.

L'on peut conclure enfin, si l'on ne croit pas au hasard , qu'il y a peut-être un "clin d'œil de l'histoire", une coïncidence significative répondant au concept de synchronicité, entre le nombre des parcelles et l'illustre souverain.

                                                                                                      M. M