Hedera helix (du lat. hedere,"être fixé" et helix, "spirale")

Les noms vernaculaires : "bourreau des arbres", dont l'appellation est fort excessive;  également, bind wood = "bois noueux" qui met l'accent sur les grosses tiges des vieux pieds qui peuvent corseter les murs délabrés et les empêcher de tomber. Ce n'est pas un parasite des arbres comme le gui : il leur nuit toutefois en étouffant leur cime. Par contre, il sert d'abri à toute une micro-faune.
Arbrisseau rampant ou grimpant, à feuilles coriaces, persistant pendant trois ans, si bien que la plante apparaît toujours verte. Il prospère dans les sous-bois calcaires ou faiblement acides, formant des nappes comme la pervenche. Les tiges grimpantes s'accrochent au support à l'aide de crampons. Le lierre couvre rarement le tronc des hêtres car il est trop lisse. Quand il arrive à dépasser son support, il développe des rameaux dressés très florifères. L'inflorescence est en ombelles. Une expérience surprenante, réalisée par L. Plantefol [sic], célèbre botaniste du 20e siècle, a montré qu'un lierre dont la tige était coupée, réussit à survivre sous un climat particulièrement humide en s'imprégnant  uniquement de l'eau de pluie recueillie par ses feuilles.
C'est une liane ligneuse qui peut atteindre 30 m. Espèce de demi-ombre, elle ne fleurit et ne fructifie qu'en pleine lumière, d'où un dimorphisme foliaire particulièrement marqué.

Lierre_panneau

Les rameaux sans fleurs couvrent le sol ou grimpent sur les troncs d'arbres, les feuilles étant alternes, avec 3 à 5 lobes triangulaires. Les nervures se détachent souvent en plus clair sur le fond vert sombre brillant de la feuille.
Sur les rameaux fleuris, par contre, les feuilles plus nombreuses sont disposées sur le pourtour du rameau. Les nervures font le plus souvent défaut ce qui donne à la feuille un aspect vert plus foncé. La ramification se fait en tout sens et ne porte pas de crampons.
Cette espèce vivait déjà chez nous au Tertiaire (Miocène) alors que les saisons n'étaient pas différenciées, si bien que son système végétatif n'est pas accordé au climat actuel (le houx et le daphné lauréole sont également originaires de cette période ancienne - Leurs feuilles coriaces permettent surtout de résister à la sécheresse  et aux grands froids en limitant l'évaporation).
Les fleurs, tardives, sont une aubaine pour les butineurs : abeilles, mais aussi en particulier guêpes et frelons, et fournissent un miel excellent de couleur jaune verdâtre. Les fruits sont  des drupes globuleuses, d'un noir bleuâtre à maturité. Elles sont appréciées des oiseaux (notamment des pigeons ramiers, des merles et des grives au début du printemps), mais elles sont toxiques pour l'homme. Autre particularité, les boutures de rameaux à fleurs se développent en petits arbustes qui ne produisent pas de rameaux grimpants.
Le lierre Magenta, panaché, est apprécié comme plante d'appartement et pousse également vigoureusement en extérieur.

                                                                         M.M.