Petit poème d'origine japonaise, de trois vers (5-7-5, soit 17 syllabes), qui évoque la nature, les saisons. Le haïku est la poésie de l'instant fugitif  (d'après le "Nouveau Littré")

Composition_florale_2

Haïku

Feuilles et graminées,
Dans un soleil d'automne,
Mouillées de rosée.   
                    M.M.


Le haïku fait envie : combien de lecteurs occidentaux n'ont pas rêvé de se promener dans la vie, un carnet à la main, notant ici et là des "impressions" dont la briéveté garantirait la perfection, dont la simplicité attesterait la profondeur .... dans le haïku, à peine quelques mots, une image, un sentiment - là où notre littérature demande ordinairement un poème.
(R. Barthes, "L'Empire des signes", p. 91-92)