Epervi_re_boutons

Ne cherchez plus : il s'agit en fait d'une Épervière orangée avant floraison, les boutons hérissés de longs poils ressemblant à des boules épineuses.

Voici la dite plante pleinement épanouie.

Epervi_re_orang_e__panouie

Les plantes du genre Hieracium  sont pour la plupart très difficiles à caractériser et classer (plusieurs milliers de formes qualifiées d'espèces, sous-espèces, hybrides ou variétés). Les épervières sont en effet des plantes polymorphes. Gaston Bonnier mentionne, sans le résoudre, le "chaos inextricable de la classification dans ce genre."

Épervière, car l'on croyait que l'épervier devait sa vue perçante au suc de cette plante.

Hieracium aurantiacum, vivace d'origine montagnarde, résiste aux plus grands froids. On ne lui connaît aucune maladie ni aucun parasite. Les feuilles forment une rosette basale et sont couvertes de nombreux poils blanchâtres. La tige, indivise porte des capitules liguliflores rouge orangé en corymbes assez denses; les bractées lancéolées sont étroites.

Cette  herbacée se montre conquérante, voire envahissante, car elle dispose de moyens efficaces pour se propager :

- émet des stolons sous terre et en surface

Epervi_re_stolon

En haut à gauche, stolon feuillé sortant de l'orifice de la pierre, émis par la plante mère

Epervi_re_stolon_d_tail

Gros plan sur le stolon feuillé

- produit des graines sans fécondation (apogonie : sans fusion de cellules sexuelles), donnant des plantes génétiquement identiques à la plante mère

- diffuse dans le sol une substance chimique inhibant la croissance des plantes concurrentes (télétoxicité), ce qui explique qu'elle peut même se substituer au chiendent. On peut l'utiliser comme plante tapissante d'autant plus qu'elle pousse bien dans les sols maigres.