L'on s'extasie devant la moisson de médailles obtenues par la Chine. Cependant ce résultat est fallacieux : le classement officiel ne prend nullement en compte la population des pays compétiteurs ce qui fausse complètement les résultats. Que la Chine, avec plus de 1 milliard 300.000 habitants, vienne en tête de ces jeux semble aller de soi. Sa population lui assure un vivier de champions insurpassable. De plus, l'entraînement forcené de masse dès le plus jeune âge, lui confère une "rentabilité compétitive" exceptionnelle. Les Etats Unis d'Europe avec leurs 491 millions d'habitants, par addition de leurs médailles, seraient largement en tête avec 78 médailles d'or.

Voici tout d'abord le classement officiel des 10 premiers pays : 1. Chine ; 2. États-Unis ; 3. Russie ; 4. Grande-Bretagne ; 5. Allemagne ; 6. Australie ; 7. Corée du Sud ; 8. Japon ; 9. Italie ; 10. France 

 

Autre constat relativisant les résultats : seules les médailles d'or sont prises en compte. Or, quand le résultat tient le plus souvent à une fraction de secondes, il faut bien reconnaître que ce décompte reflète mal la vitalité sportive d'un pays, son excellence moyenne. Le nageur américain Michael Phelps a remporté à lui seul,  8 médailles d'or. Le total des médailles obtenues s'avère plus significatif.

Voici donc, en quelque sorte rectifié, le classement des 10 meilleurs résultats, le 1er ne prenant en compte que les médailles d'or et le second, la totalité :

image

image

NB : Le résultat n'est pas exhaustif car d'autres pays s'intercaleraient si l'on avait pris la peine de recenser toutes les données : le classement relatif n'en serait pas affecté, ce qui est le plus important. L'on retrouve le même résultat décevant pour la Chine dans ce dernier tableau, sachant qu'en fait il  s'agit de valeurs arrondies (ainsi dans ce dernier cas, il faudrait lire non pas 0,01 mais bien 0,0076...!)

Un grand coup de chapeau pour la Grande-Bretagne (et l'Australie, ancien pays du Commonwealth), meilleurs que nous malgré nos cocoricos (ce pays est à l'origine de la promotion du sport : le mot même vient de l'anglais). Par contre, l'Allemagne fait encore illusion, car avec sa natalité en chute libre, les prochains Jeux lui seront inexorablement de moins en moins favorables (le Japon est dans le même déclin démographique). Reconnaissons néanmoins que nous tirons bien notre épingle du jeu : le dernier tableau nous place en 4e position, notamment devant les Etats-Unis. Quant à la Chine, l'on s'aperçoit avec étonnement qu'elle est de loin lanterne rouge parmi les 10 pays sélectionnés. L'on peut certes lui trouver des circonstances atténuantes : c'est un pays émergent et qui manque d'entraîneurs qualifiés, mais rappelons le : objectivement, leur succès est très relatif. La médiatisation ne reflète pas forcèment la vérité.

Les J.O. représentent une confrontation sportive entre les pays et en cela ils évoquent d'une certaine façon les confrontations guerrières et bellicistes. Si un pays sort vainqueur d'un conflit, c'est surtout par l'importance de son armée et le jeu de ses alliances. Les prouesses au combat illustrent les livres d'Histoire mais ne déterminent que rarement l'issue des guerres.Si Napoléon 1er a tenu tête à l'Europe entière, c'est sans nul doute grâce à son génie militaire, mais qui serait resté inopérant s'il n'avait eu à sa disposition la plus grande armée : à l'époque, ne l'oublions pas, la France était le pays le plus peuplé d'Europe. S'il n'avait été que l'Empereur des Corses, il n'aurait pu la faire trembler.

En tout cas, je conclurai en disant qu'heureusement, je ne suis pas Chinois, car je me ferais arrêter pour propos subversifs antipatriotiques et atteinte au moral de la Nation. Avec ma seule barbe, j'apparaîtrais déjà comme suspect : 300.000 caméras de surveillance à Pékin durant ces Jeux et qui resteront en place!. Voilà un investissement productif pour éliminer tout risque de remise en cause du pouvoir.....                                                                              M.M.